Étape 2

Les Crusc
de Mergoscia

 

À une époque lointaine, sur les montagnes de Mergoscia, vivaient dans des grottes les Crusc, des lutins aussi laids que méchants. La nuit, ils pénétraient dans les maisons des habitants de la région pour faire main basse sur le lait, le fromage, et sur tout ce qu’ils pouvaient trouver. On raconte qu’ils auraient même enlevé une petite fille âgée de quelques mois seulement, que sa mère avait laissée seule pour aller ramasser du bois.

Un jour, un homme qui habitait aux Benitt demanda à son fils Pietro de conduire les chèvres à Perbioi.

Pietro obéit et partit. Tandis que les chèvres paissaient, il s’entendit appeler par son nom. Levant les yeux, il vit, à l’entrée d’une caverne, une femme, laide, maigre et vieille, qui l’invitait à s’approcher, prétextant avoir beaucoup de noisettes à lui donner. Le jeune homme pénétra dans la grotte. Sur le feu bouillonnait, pleine de grenouilles, une grande marmite : il reconnut celle que les Crusc avaient volé sur le Mont Porchesio quelques jours auparavant ! 

Pietro comprit qu’il était tombé dans un piège : lorsque la sorcière lui demanda de souffler sur le feu, il refusa et, profitant d’un moment d’inattention, la poussa dans le chaudron. C’est alors qu’arrivèrent les Crusc qui, méfiants, lui demandèrent où était passée la vieille femme. « Elle dort, là, au fond de la caverne », répondit-il. Dès qu’ils eurent le dos tourné, occupés à vérifier si ce qu’il avait dit était vrai, Pietro prit ses jambes à son cou, et ne s’arrêta qu’une fois arrivé au bord de la rivière Verzasca.

Là, il vit une jeune femme avec son enfant qui jouait parmi les fleurs. Hors d’haleine, il la supplia : « je vous en prie, aidez-moi à m’enfuir ! ». La dame étendit alors un drap sur l’eau : le garçon, en passant sur celui-ci, traversa la rivière sans encombre. Or, les Crusc ne tardèrent pas à les rejoindre. La jeune femme leur proposa son aide, à eux aussi, mais dès qu’ils eurent posé pied sur le drap, elle le tira brusquement à elle : les Crusc s’enfoncèrent alors dans l’eau et se noyèrent.

Pietro, qui avait assisté à la scène, comprit qu’il avait rencontré la Vierge et l’Enfant Jésus. Il les remercia, et s’en retourna chez lui.

Légende de Mergoscia
Walter Keller, in: AA.VV., Il Meraviglioso. Leggende, fiabe e favole ticinesi, vol. 1, Dadò ed., Locarno, 1990. pp.119-120. Texte adapté pour le sentier des légendes. Note: Crusc (Mergoscia), Crüsc (dans le reste de la vallée). David Masson (voix), Andrea Pedrazzini (enregistrement)  

 
Schermata 2019-03-26 alle 16.50.21.png

Les lieux de la légende “Les Crusc de Mergoscia”

Lieu: Mergoscia, Perbioi

Autres informations et légendes de Mergoscia: AA. VV., Mergoscia, Répertoire toponymique tessinois, Centre de dialectologie et d’ethnographie, Bellinzona 2018

 
 

Étape 2

Un bois plein de vie

 
  1. Début du sentier des légendes
  2. Les Crusc de Mergoscia
  3. Case Nuove (Cà Nòv)
  4. Bassins du chanvre (püzz dal cánof)
  5. Plantation (piantagiómm)
  6. Observer et ecouter
  7. Chapelle del Predéll
  8. Prato maggiore (Permaióo)
 

Une sorte de garde-manger naturel!

Dans la forêt, les habitants de la vallée puisaient le nécessaire dans le respect des règles communautaires. C’était un lieu toujours fréquenté. Certains coupaient le bois pour le chauffage ou pour les constructions, d’autres ramassaient les feuilles séchées, les brindilles et les fougères utilisés comme fourrage pour les animaux ou pour préparer leurs litières dans les étables. En automne, l’on ramassait les châtaignes, appelées aussi « le pain des pauvres », tant elles étaient indispensables pour la nourriture, en automne et en hiver, des habitants de la Verzasca.

Un potager dans les bois?

Les mains laborieuses des hommes ont transformé ces rochers monolithiques en jardins suspendus. La plaine au sommet, recouverte de terreau et délimitée par un muret, est devenue un potager dans lequel on pouvait cultiver des pommes de terre, du seigle ou d’autres légumes, ainsi protégés des chèvres et des animaux sauvages.

À vous de jouer…

Ce bois plein de vie est comme une grande maison !
Comptez le nombre d’espèces d’arbres et les anneaux de croissance sur les troncs. Tournez autour du rocher le plus haut et estimez l’âge de l’arbre situé au centre. Vous découvrirez quand l’agriculture de ce potager suspendu a été abandonnée. Observez les insectes qui ont fait leur maison dans les troncs, prêtez attention aux reptiles sur les murets et aux caractéristiques des plantes qui y poussent.

 
 
hero 18.02.11.jpg